Besançon : un hommage à Victor Hugo

Une conférence de presse s’est tenue hier matin, vendredi 27 janvier, à la Galerie Victor Hugo sur la place du même nom, à Besançon. Le maire, Jean-Louis Fousseret, l’écrivain Gonzague Saint Bris et Jean-Marc Hovasse, chargé de recherche au CNRS étaient présents. Dans le cadre du 150ème anniversaire de la publication de Les Misérables, et surtout, du 210ème anniversaire de la naissance de l’écrivain bisontin, la Ville a souhaiter lui rendre hommage. Des manifestations culturelles sont programmées durant le mois de février. C’est aussi l’occasion de fêter l’ouverture prochaine de la maison natale de Victor Hugo, prévue durant l’été 2013.

Conférence de press à la Galerie de Victor Hugo (ph. A. Alfaro)

Le fantôme de Victor Hugo hante encore les rues de Besançon… Des statuts aux iconographies, il est un véritable symbole de la ville. Né le 26 février 1802, au 140, grande rue, l’écrivain n’y a vécu que quelques mois. Alors pourquoi Besançon, est-elle autant attachée à ce personnage ? Pourquoi rendre hommage à un homme qui ne serait jamais revenu en Franche-Comté ?

Des attachements familiaux et culturels

Il y a d’abord, sa famille qui a des attaches comtoises. La grand-mère paternelle de Victor Hugo, Jeanne-Marguerite Michaud, est née le 21 mars 1741 à Dole. Malgré le fait qu’il ne soit jamais revenu à Besançon, il aurait conserver un attachement particulier. La capitale comtoise n’a été citée qu’une seule fois dans un de ses poèmes. Mais le fait d’avoir précisé qu’il y était né, ne serait pas un hasard selon Jean-Marc Hovasse, « il est donc un quart franc-comtois, ce n’est pas négligeable ».

'En tête à tête" écrit par Gonzague Saint Bris (ph. A. Alfaro)

Extrait des Feuilles d’Automne :

Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,


Jeté comme la graine au gré de l’air qui vole,


Naquit d’un sang breton et lorrain à la fois

Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix; […] »

 De plus, il échange avec les érudits bisontins comme Charles Nodier. Plus tard, il est touché par les Poésies Franc-Comtoises de Max Buchon. Victor Hugo lui répond le 7 novembre 1863 : « je vous dois la révélation de mon pays natal. Vous m’avez fait connaître la Franche-Comté. Je l’aime, cette vieille terre (…) ». Il se serait, d’ailleurs, intéressé aux gravures et aux lettres sur Besançon. Il aurait connu, par ce bais, des monuments tels que la Porte Noire. Jean-Marc Hovasse effectue un rapprochement entre sa ville natale et Les Misérables. En effet, le personnage de Jean Valjean apparaît toujours dans des endroits proches des frontières. Besançon se trouve à seulement quelques kilomètres de la Suisse.

 Des engagements et des combats

Ce qui rend fière la ville de Besançon de Victor Hugo, c’est aussi ses engagements et ses combats. A travers sa capacité à se transformer en écrivain, journaliste, orateur, dessinateur, ou encore homme politique, il a pu communiquer ses idées. Ses oeuvres ont pour principaux thèmes la vie, l’amour, la lutte, la résistance et le génie. Ses combats visaient notamment à éradiquer la misère et la pauvreté : « vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée » (Quatre-vingt-treize, 1874). Jean-Louis Fousseret reconnaît que « ses combats font encore partie d’une terrible actualité ». Victor Hugo travaillait également sur la condition de la femme et leur droit de vote, contre l’enseignement religieux et pour la laïcité, contre la peine de mort et pour le droit de vote universel. Il était aussi un visionnaire. A partir de 1849, il défendait déjà la création des Etats-Unis d’Europe et une monnaie unique appelée l’Euro.

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon (ph. A. Alfaro)

Des personnalités seront présentes lors de cette commémoration à Victor Hugo. Robert Badinter dirigera une conférence intitulée « La conception de la Justice à travers les Misérables » le 25 février au Kursaal de Besançon. Jean-Marc Hovasse fera une conférence le même jour, « Besançon selon Victor Hugo » où il parlera de la capitale comtoise comme source d’inspiration de l’écrivain. L’intégralité du programme des festivités est disponible sur www.besancon.fr/victorhugo.

Alexane Alfaro

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :