Dole : une extrême violence a été exercée sur Maxime Rigaud

Les deux prévenus, Gence et De Souza risquent la prison à perpétuité.

pièce à conviction : un parpaing utilisé pour brutaliser Maxime (ph. France 3 Franche-Comté)

Ce lundi, au tribunal de Lons le Saunier, l’émotion était palpable. Une quarantaine de proches est venue soutenir la famille de Maxime Rigaud. Ce jeune homme de 22 ans avait été retrouvé un bras ligoté à la cuisse, flottant sur le Doubs à Dole en mai 2009.

Cette première journée d’audience a révélé la personnalité des deux accusés. Fabrice Gence, fasciné par les tueurs en série, est à l’aise au tribunal. Quant à Jérémy De Souza, il semble beaucoup plus sensible à son sort. Pour lui, parler devant la cour était beaucoup plus difficile. L’audience a également révélé l’extrême violence avec laquelle le duo a tué Maxime Rigaud. Il aurait été d’abord étranglé avec une ceinture, piqué avec une seringue, ligoté, puis lesté avec un parpaing, pour être finalement jeté dans le Doubs.

Cette première journée s’est terminée peu avant 18 heures avec les témoins de la partie civile. Les débats devraient se poursuivre jusqu’à vendredi soir. Les accusés risquent la prison à perpétuité.

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :