Archives de la catégorie Culture

Programme du Festival du PIOU PIOU 2012 !

Jeudi 23 Aout à Besançon  Concerts Gratuits

Atelier Zone Art ( 37 Rue Battant ) de 16H00 à 21H00 – chorale / Ambiant / Abstrakt / Dub / Expérimental

Chorale les chantoillottes
Bixbi Fabrika Dub
Derwish Braü
Polemik Viktor
Twins of Fate

Le Marulaz ( 2 place Marulaz ) de 19H00 à 22H00 –  Chansons

Femtö
Guy Pothier
Fish And Chips

Les Arcades (20 rue d’arènes) de 22H00 à 01H00 –  Hip Hop Soul Funk

Dj Fresh
Funk The Power Crew

Le Maquis ( 9 rue Claude Pouillet ) de 22H à 01H00 – Chiptune/Dubstep/Drum N Bass

YaTa
Alix
SleepyHead

Vendredi 24 Aout à Pelousey (Zone de loisir) de 19H00 à 02H00  PAF : 7€

Cadillac corrida / Mighty Worm Crew / Amy Binouze / Slide On Venus / Primate / 9th Cloud / Jack and the beared Fishermen / nÄo / Toilettes Mix »tes

Samedi 25 Aout à Pelousey (Zone de loisir) de 15H à 02H00 PAF : 5€ Avant 18h / 7 € apres 18h

Ateliers/Spectacles/Animations/Cerfs Volants/Village Associatifs/ Théatre d’impros/Contes/Zone Art
Alfred Massaï/Raphael Aragon/Pedrolito/Rootikal Hifi/Tock’Art/Mr Zèbre/Indian Jones/Valerio Big Band/Nadamas/Tetra Hydro K / Toilettes Mix »tes

Dimanche 26 Aout Pelousey ( Zone de loisir ) de 14H à 19H00 Gratuit

Contest de skateboard et animations…

Info pratique : puisque la météo bisontine et de ses environs crée souvent de mauvaises surprises à cette période de l’été, il y aura un chapiteau pour savourer chaque journée à Pelousey au sec !

Autres informations :

Association No Fate

assonofate@gmail.com

www.festivaldupioupiou.com

Publicités

Poster un commentaire

Festival Piou Piou 2012 : premiers groupes confirmés !

Le festival du Piou Piou a dévoilé les premiers groupes confirmés pour sa troisième édition qui aura lieu en août prochain ! Les franc-comtois sont à l’honneur !

– Alfred Massai

– nÄo

– Slide on Venus*

– Jack & The Bearded Fishermen

– 9th Cloud

– Cadillac Corrida

 

En attendant le mois d’août prochain, l’association No Fate organise une soirée à La Rodia le 25 mai prochain avec :

Pira.Ts 
[piRaté] >Trio melangeant Beat Box, Rap et Flute traversiere, au carrefour des esthétiques hip hop et chanson populaire. Désigne une performance musicale étonnante, explosive et suggère une connivence naturelle avec le public ! Fraîcheur, spontanéité, innovation. www.vimeo.com/35684056
Filastine
Producteur et percussionniste basé à Barcelone, Filastine est un globe trotter insaisissable. Il mélange musique électronique, percussions acoustiques bombardées par des riddims et vidéos live synchronisés, accompagné d’un caddie de supermarché amplifié.
from Espagne – www.filastine.com

 Under Kontrol
Under Kontrol est un combo 100% beatbox composé de MicFlow, Mr Lips, Tiko et Fayabraz. Sacrés Champions du Monde par équipe en 2009, les quatre activistes multiplient les collaborations toujours à la recherche de nouvelles sonorités et de rencontres.
from France – www.underkontrol.net

DJ Netik
Uppercut visuel et sonore, un set de DJ Netik ne laisse personne indifférent tant sa maîtrise technique et la finesse musicale qu’il développe repoussent les horizons du dj set habituel (triple champion du monde). Depuis ses premiers succès sur la scène turntablist internationale, l’univers artistique de Netik n’a cessé d’évoluer, porté en cela par ses nombreuses collaborations avec des producteurs variés et dans des styles éclectiques.
https://www.facebook.com/pages/Dj-Netik/33915942691

Voici quelques infos pratiques pour le 25 mai…

Préloc : 10/12€
Guichet : 12/14€

Réservations et informations sur :
http://www.digitick.com/filastine-under-kontrol-dj-netik-pira-ts-concert-la-rodia-besancon-25-mai-2012-css5-larodia-pg101-ri1224409.html

Facebook : https://www.facebook.com/events/280756832002568/?ref=ts

Asso No Fate : www.facebook.com/assonofate

 

Alexane Alfaro

Poster un commentaire

Vesoul : premier soir au FICA, déjà un succès !

Le plus ancien événement d’Europe dédié aux cinémas asiatiques a donné son premier coup de manivelle hier soir. Les membres du jury sont arrivé dans l’après-midi de mardi. Et cette année, le président du jury de cette 18ème édition n’est autre que l’écrivain et réalisateur afghan, Atiq Rahimi…

Le réalisateur et scénariste japonais, Kore eda Hirokazu était présent ce premier jour de festival. Un premier hommage lui a été rendu. Un prix spécial pour sa carrière cinématographique lui a été décerné. Et l’intégralité de son oeuvre sera projetée tout au long de la semaine dont The Days After (2010) ou encore son premier film sorti en 1991, Lessons From A Calf. 

 FICA : premier soir, grand succès !

Jusqu’au 21 février, 90 films sont en compétition dans 7 sections. Ils sont pour la plupart inédits et rares. Cette année, le Japon, le Kazakhstan et le Vietnam sont à l’honneur. En commençant par l’hommage à Kore eda Hirokazu qui a démarré hier soir, puis la compétition des longs métrages de fiction et la compétition documentaire est composée de 16 films inédits en France. Il y aura également la section « Les brûlures de l’Histoire » traitera le thème des tensions et conflits armés, et de leurs retranscriptions par les cinéastes d’Asie, d’hier et d’aujourd’hui, à travers une vingtaine de films. Puis la section « Francophonie d’Asie : Tran Anh Hung », qui soutient depuis quatre ans la création francophone dans les cinq pays francophones d’Asie (Arménie, Cambodge, Laos, Liban, Vietnam) fera honneur au réalisateur d’origine vietnamienne Tran Anh Hunh, avec la projection de 4 films. Enfin, la section Japanimation qui projettera 2 films : One Piece Strong World de Sakai Munehisa et Colorful de Hara Keichi. Enfin, la section « jeune public » présentera 4 films pour les enfants de plus de 3 ans.

Programmation plus détaillée sur le site du festival des cinémas d’Asie .

Alexane Alfaro

Poster un commentaire

Musique : un petit coup de Piston pour les musiciens du Doubs !

Donner un coup de Piston ! C’est ce que propose, à Besançon,  l’association Le Bastion aux groupes de musiques du Doubs. Grâce à un dispositif assez original…  Objectif : accompagner les musiciens et les aider à se professionnaliser. Et c’est justifié ! Des centaines de groupes amateurs sont formés en Franche-Comté…

Le Bastion en partenariat avec de nombreux acteurs culturels (ph. http://www.culture-besancon.fr)

Le Bastion. Un lieu incontournable pour les musiciens de Besançon. Grâce au dispositif baptisé « Piston », ils ont la possibilité d’obtenir toutes les clés pour se perfectionner. Anouk est chargée de communication de l’association, et selon elle, il y avait une réelle demande de la part des groupes. En effet, la formation est en partenariat avec de nombreux acteurs tels que La Rodia, Le Zèbre Studio, Culture Action, le Vestibulle et Découvert Autorisé. Le programme proposé comprend plusieurs modules et ateliers. Par exemple, les modules d’accompagnement à la répétition, à la scène, au travail en studio sont les 3 temps forts du dispositif. Des professionnels accompagnent les groupes, notamment Philippe Brégand, musicien conseil, et Susan Severson, la coach vocal.

« On travaille vraiment en groupe »

Le groupe, au nom original de Cadillac Corrida, a décidé de participer à ce dispositif. Et même s’ils sont musiciens, pour certains depuis longtemps, ils avaient eux aussi besoin d’un coaching adapté aux rockeurs… « Ca nous apprend à jouer moins fort, et donc à nous écouter jouer et à communiquer » assure Cervez, guitariste du groupe. Romain, qui est à la batterie,  enchérit « on travaille vraiment en groupe ».

Romain, batteur de Cadillac Corrida (ph. Vincent Drouhard)

« Mon travail n’est pas de juger les musiciens artistiquement »

Piston donne aussi, par exemple, la possibilité au musiciens d’enregistrer dans un véritable studio. François, batteur du groupe Exhausted, vient écouter l’enregistrement final de la dernière maquette du programme. Une différence entre l’avant et l’après Piston est notable d’après ce musicien. « … » Et c’est Flavien, technicien du son et de studio au Zèbre qui accueille les groupes. « Mon travail n’est pas de juger les musiciens artistiquement, mais plutôt les aider sur les techniques pour préparer un enregistrement, gérer au mieux le projet d’un groupe » insiste Flavien.

Et après ?

Le coaching se termine en « concert de restitution » à La Rodia. C’est l’occasion pour les groupes de mettre en pratique ce qu’ils ont acquis tout au long de Piston. C’est un nouveau départ pour la plupart des groupes. Et qui sait ? Les meilleurs d’entre eux arriveront peut-être, à enregistrer un album comme les grand crus Bisontins, tels que Hawaï SamouraïAside From a Day, Slide on Venus, ou encore Jacks and The Bearded Fishermen.

Notons que pour la prochaine session Piston, « le dispositif monte en puissance » affirme Anouk. En effet, pas moins de 80 journées de formation sont au programme, et de nouveaux éléments d’apprentissage feront leur apparition,  tels qu’un stage de booking, un atelier de management et d’autoproduction .

Amis musiciens du Doubs : c’est le moment de vous lancer dans l’aventure !

Alexane Alfaro

Photographie : Vincent Drouhard sur http://www.wix.com/vincentdrouhard/vincent-drouhard-photographe

Poster un commentaire

Besançon : un hommage à Victor Hugo

Une conférence de presse s’est tenue hier matin, vendredi 27 janvier, à la Galerie Victor Hugo sur la place du même nom, à Besançon. Le maire, Jean-Louis Fousseret, l’écrivain Gonzague Saint Bris et Jean-Marc Hovasse, chargé de recherche au CNRS étaient présents. Dans le cadre du 150ème anniversaire de la publication de Les Misérables, et surtout, du 210ème anniversaire de la naissance de l’écrivain bisontin, la Ville a souhaiter lui rendre hommage. Des manifestations culturelles sont programmées durant le mois de février. C’est aussi l’occasion de fêter l’ouverture prochaine de la maison natale de Victor Hugo, prévue durant l’été 2013.

Conférence de press à la Galerie de Victor Hugo (ph. A. Alfaro)

Le fantôme de Victor Hugo hante encore les rues de Besançon… Des statuts aux iconographies, il est un véritable symbole de la ville. Né le 26 février 1802, au 140, grande rue, l’écrivain n’y a vécu que quelques mois. Alors pourquoi Besançon, est-elle autant attachée à ce personnage ? Pourquoi rendre hommage à un homme qui ne serait jamais revenu en Franche-Comté ?

Des attachements familiaux et culturels

Il y a d’abord, sa famille qui a des attaches comtoises. La grand-mère paternelle de Victor Hugo, Jeanne-Marguerite Michaud, est née le 21 mars 1741 à Dole. Malgré le fait qu’il ne soit jamais revenu à Besançon, il aurait conserver un attachement particulier. La capitale comtoise n’a été citée qu’une seule fois dans un de ses poèmes. Mais le fait d’avoir précisé qu’il y était né, ne serait pas un hasard selon Jean-Marc Hovasse, « il est donc un quart franc-comtois, ce n’est pas négligeable ».

'En tête à tête" écrit par Gonzague Saint Bris (ph. A. Alfaro)

Extrait des Feuilles d’Automne :

Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,


Jeté comme la graine au gré de l’air qui vole,


Naquit d’un sang breton et lorrain à la fois

Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix; […] »

 De plus, il échange avec les érudits bisontins comme Charles Nodier. Plus tard, il est touché par les Poésies Franc-Comtoises de Max Buchon. Victor Hugo lui répond le 7 novembre 1863 : « je vous dois la révélation de mon pays natal. Vous m’avez fait connaître la Franche-Comté. Je l’aime, cette vieille terre (…) ». Il se serait, d’ailleurs, intéressé aux gravures et aux lettres sur Besançon. Il aurait connu, par ce bais, des monuments tels que la Porte Noire. Jean-Marc Hovasse effectue un rapprochement entre sa ville natale et Les Misérables. En effet, le personnage de Jean Valjean apparaît toujours dans des endroits proches des frontières. Besançon se trouve à seulement quelques kilomètres de la Suisse.

 Des engagements et des combats

Ce qui rend fière la ville de Besançon de Victor Hugo, c’est aussi ses engagements et ses combats. A travers sa capacité à se transformer en écrivain, journaliste, orateur, dessinateur, ou encore homme politique, il a pu communiquer ses idées. Ses oeuvres ont pour principaux thèmes la vie, l’amour, la lutte, la résistance et le génie. Ses combats visaient notamment à éradiquer la misère et la pauvreté : « vous voulez les misérables secourus, moi je veux la misère supprimée » (Quatre-vingt-treize, 1874). Jean-Louis Fousseret reconnaît que « ses combats font encore partie d’une terrible actualité ». Victor Hugo travaillait également sur la condition de la femme et leur droit de vote, contre l’enseignement religieux et pour la laïcité, contre la peine de mort et pour le droit de vote universel. Il était aussi un visionnaire. A partir de 1849, il défendait déjà la création des Etats-Unis d’Europe et une monnaie unique appelée l’Euro.

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon (ph. A. Alfaro)

Des personnalités seront présentes lors de cette commémoration à Victor Hugo. Robert Badinter dirigera une conférence intitulée « La conception de la Justice à travers les Misérables » le 25 février au Kursaal de Besançon. Jean-Marc Hovasse fera une conférence le même jour, « Besançon selon Victor Hugo » où il parlera de la capitale comtoise comme source d’inspiration de l’écrivain. L’intégralité du programme des festivités est disponible sur www.besancon.fr/victorhugo.

Alexane Alfaro

Poster un commentaire

Culture : le PASS Musées passe les frontières !

Depuis le 1er janvier 2012, le PASS Musées a subit quelques changements avantageux pour les francs-comtois. Désormais, avec ce passeport culturel, il est possible de visiter des sites et musées en France, en Allemagne et en Suisse !

Vous avez déjà peut-être entendu parlé de l’existence d’un PASS Musées. Crée en 1999 avec le soutien de la Conférence du Rhin Supérieur, il est considérée comme un véritable passeport culturel transfrontalier.

Depuis le 1er janvier, 230 musées sont accessibles sur présentation du Pass dans les lieux culturels en France, Allemagne et en Suisse. En revanche le musée Jurassien des arts à Moutier (CH) ne fait plus parti du circuit.

Il est possible de l’obtenir sur internet, ou dans chaque musée et site de la liste. Les prix vont de 28 à 132 euros pour un PASS Musées pour une ou deux personnes avec ou sans enfant. Il est valable pendant un an et vous ouvre les portes de la culture et des richesses de la région du Rhin supérieur, avec facilité.

Une liste exhaustive est à disposition des intéressés… nous vous l’offrons !

NOUVEAUX MUSÉES MEMBRES DANS LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ
• Arbois: Musée de la vigne et du vin
• Arc et Senans: Saline Royale – Patrimoine mondial de l’UNESCO
• Belfort: Citadelle – Parcours Découverte // Lion de Bartholdi // Musée d’Art moderne – Donation Maurice Jardot // Musée d’Histoire // Musée des Beaux-Arts // TOUR 46
• Besançon: Citadelle de Besançon – Patrimoine mondial de l’UNESCO (3 musées) // Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie // Musée du temps
• Fougerolles: Ecomusée du pays de la cerise
• Gray: Musée Baron Martin
• Lons-le-Saunier: La Maison de La vache qui rit // Musée d’Archéologie du Jura (Expositions au Musée des Beaux-Arts durant la réhabilitation) // Musée des Beaux-Arts
• Montbéliard: Musée d’Art et d’Histoire. Hôtel Beurnier-Rossel // Musée du Château des ducs de Wurtemberg
• Nancray: Musée des maisons comtoises
 Ornans: Musée Gustave Courbet
• Salins-les-Bains: La Grande Saline & le Musée du Sel – Patrimoine mondial de l’UNESCO
• Saint-Claude: Musée de l’abbaye

NOUVEAUX MUSÉES MEMBRES DANS LA RÉGION DE STUTTGART
• Esslingen: J. F. Schreiber-Museum
• Künzelsau: Hirschwirtscheuer // Museum Würth
• Ludwigsburg: Schloss Ludwigsburg
 Schwäbisch-Gmünd: Museum im Prediger Schwäbisch-Gmünd
• Schwäbisch-Hall: Johanniterkirche // Kunsthalle Würth
• Sindelfingen: Schauwerk Sindelfingen
• Stuttgart: Haus der Geschichte Baden-Württemberg // Landesmuseum Württemberg // Linden-Museum Stuttgart
Mercedes-Benz Museum // Porsche Museum // Staatsgalerie Stuttgart // Staatliches Museum für Naturkunde Stuttgart // Weissenhofmuseum im Haus Le Corbusier
• Waiblingen: Galerie Stihl Waiblingen

D’AUTRES NOUVEAUX MUSÉES MEMBRES:
• Gunsbach (F): Maison du Fromage – Vallée de Munster
• Windisch (CH): Kloster Königsfelden, Museum Aargau
• Zell-im-Wiesental (D): Wiesentäler Textilmuseum

Amusez-vous bien ! Vergnügen Sie sich gut!

Alexane Alfaro

Poster un commentaire

Musique : Albebert revient à la maison !

Depuis, le 12 janvier et jusqu’au 25, Aldebert et son équipe de musiciens et techniciens sont en résidence à La Rodia à Besançon. Une période de travail servant à préparer sa prochaine tournée, « Les meilleurs amis », et régler quelques détails scéniques. C’est aussi l’occasion de retrouver sa ville natale…

Aldebert à La Rodia (ph. A. Alfaro)

Ce nouveau spectacle sera différent du dernier intitulé « Les enfantillages ». La prochaine tournée promet d’être drôle, poétique voire même romantique. Mais la différence se joue sur un nouvel outil : la vidéo. Quelques clips et mises en scène seront rétro-projetées en arrière-scène. « C’est un outil, une fenêtre sur l’extérieur. La vidéo impose un truc très précis. Amener de l’image à la musique, c’est quelque chose d’assez naturel » confie le chanteur.

« C’est pas Kamel Ouali »

Autre chose de nouveau pour Aldebert : la chorégraphie.  « C’est pas Kamel Ouali » plaisante l’artiste , mais cela demande beaucoup de travail et de répétitions. Pour des musiciens qui n’ont pas forcément l’habitude de mémoriser des gestes ou des pas, la patience est de mise. Notamment pour la chanson intitulée « un dernier foot sous Chirac »… mais on ne vous en dit pas plus…

Aldebert et sa nouvelle paire de chaussure de scène (ph. A. Alfaro)

« On essaie de trouver des trucs sympas »

Guillaume Aldebert avoue avoir été inspiré par le Cirque Plume dans lequel il a joué en partie sa dernière tournée. On constate que les costumes sont des éléments importants pour le prochain spectacle. « Je n’attache pas beaucoup d’importance aux vêtements, mais on essaie de trouver des trucs sympas » nous dit-il en sortant une nouvelle paire de chaussures pour la scène (voir photo à gauche). De plus, les décors sur scène ont été crées par un amateur de théâtre de rue.

« C’est comme à la maison »

Quant au choix du lieu de résidence, Aldebert est comblé : « il y a un côté familial (à La Rodia). Il y a une fluidité qui n’est pas négligeable dans le travail, ou lorsqu’on sort de scène pour aller se reposer, c’est comme à la maison ! ». Un retour à domicile qui aspire à de nombreuses surprises dans la nouvelle représentation.

« La parenthèse « enfantillages » n’est pas fermée »

Aldebert préfère parler de « spectacle » plutôt que de « concert » : « j’aime bien que ce soit un spectacle… mais c’est pas Broadway hein! ». Mais il n’arrête pas pour autant les enfantillages ! « Je reviens un peu à l’écriture adulte. Mais la parenthèse « enfantillages » n’est pas fermée car je travaille sur « enfantillages 2 ».

Vous l’avez compris, l’artiste bisontin reste fidèle à ses origines et continue de divertir les petits comme les grands ! Il sera en concert à La Rodia les 26 et 27 janvier. Vous aurez donc très vite l’occasion de goûter aux nouvelles trouvailles artistiques du chanteur et de ses musiciens .

Alexane Alfaro

N.B : Le prochain groupe qui fera une résidence à La Rodia sera nÄo, du 5 au 8 février ! Le concert de clôture est prévu pour le 8 février à 18h30.

Poster un commentaire